Playlist
Playlist Chanteuses

Playlist Chanteuses

par Oh ! Deborah le 1er juin 2010

Petite sélection de voix féminines parmi les plus belles...

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Bells Ring - Mazzy Star (So Tonight That I Might See, 1993)

Duo néo-psychédélique originaire de San Fransisco, Mazzy Star compose une trilogie qui révèle une voix languide et somptueuse sans efforts, ornée d’un écho discret et exposée clairement au premier plan sans jamais être imposante. Pudique et langoureux, le timbre unique de Hope Sandoval sublime aussi les travaux de the Warm Inventions, groupe qu’elle forme avec un ex-My Bloody Valentine.

White Rabbit - Jefferson Airplane, (Surrealistic Pillow, 1967)

L’adhésion en ce titre au crescendo tout puissant est immédiate et éternelle. On comprend donc le succès de ce single hippie où la voix de Grace Slick a un rythme parfait, des inclinations savoureuses, du coffre, ainsi qu’une élégance naturelle.

Less Than A Moment - Shannon wright (Dyed In The Wool, 2002)

En l’espace d’un album, Shannon Wright va au fond d’un gouffre en hurlant ses entrailles. En concert, elle parvient même à chanter sans micro. Toujours, quelques notes d’un folk romantique s’agrippe à un rythme chaotique et sa voix torturée, suave ou dévastatrice, est passionnante.

Spellbound - Siouxsie and the Banshees (Juju, 1980)

Mordante, mûre, féminine, douce et combative, la voix de Siouxsie Sioux a tout des Banshees. Et Spellbound, avec ses superbes parties de guitares, ses teintes variées et sa rythmique parfaite, est un de leurs dix plus grands morceaux.

Song to the Siren - This Mortal Coil (It’ll End In Tears, 1984)

Liz Fraser reprend la célèbre chanson de Tim Buckley via le projet et supergroupe This Mortal Coil. Légèrement voilée et immaculée, sa voix est ici moins haute que dans les Cocteau Twins. Que dire d’autre à part qu’elle est complètement tétanisante.

The Dancer - Pj Harvey (To Bring You My Love, 1995)

Elle module sa voix, la couvre de divers timbres (rauque, fragile, androgyne, aigu, lyrique, brute) selon les albums et les chansons. On a eu la preuve supplémentaire avec White Chalk qu’elle était capable de tout faire avec son instrument naturel, faisant preuve d’une justesse incassable. Sur cet album, sa voix est rêche, basse, elle se brise, glace le sang et ouvre des cicatrices.

Falling - Julee Cruise (Floating Into The Night, 1990)

Parenthèse de notre playlist puisque Julee Cruise n’est pas issue du rock. Thème de la superbe série Twin Peaks, Falling est portée par la voix la plus suave et délicate jamais entendue. D’ailleurs, jamais un album n’a aussi bien porté son nom.

Free Money -Patti Smith (Horses, 1976)

Qu’on aime ou non Horses, on a affaire dans cet album à une grande voix. Tous les styles vocaux semblent prendre Patti à la gorge avec une rare spontanéité : punk, blues, lyrique, rageur ou émouvant, et surtout son propre style, classe et poétique. Son timbre est plein, beau, ses articulations rappellent celles de Tom Verlaine. Une des voix les plus expressives du rock.

Run For Your Life - Nancy Sinatra (Boots, 1966)

La James Bond Girl et fille de Frank Sinatra avait une voix sublime, à la fois sucrée et désinvolte. Elle chantait alors certaines des plus belles chansons populaires des sixties, souvent composées par Lee Hazlewood et agrémentées de subtils arrangements.

Sweet Jane - Cowboy Junkies (The Trinity Session), 1989)

Ce groupe de frères et soeurs nous vient du Canada et se fait connaître en incluant dans son deuxième album une reprise sensuelle de Sweet Jane que Lou Reed lui-même applaudit. Normal, les Cowboy Junkies font de ce standard du rock un des plus beaux slows du monde.

Human Behaviour - Björk (Debut), 1993)

Difficile de ne pas évoquer l’Islandaise, dont le chant à la fois juste et cassé fait des éclats aussi spectaculaires et imprévisibles qu’une horde de cordes. Peu descriptible, sa voix est parfaitement jouissive sur ce titre qui rappelle l’univers de Radiohead (There There) dix ans plus tard.



Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom