Films, DVD
The Beatles Anthology

The Beatles Anthology

Bob Smeaton et Geoff Wonfor

par Vyvy le 14 avril 2009

4

paru en 2003 (Apple Corps / EMI)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Le projet Anthology, « les Beatles par les Beatles » remonte au début des années 90. À cette époque, une idée de documentaire autobiographique (re)prend forme. Neil Aspinall, conducteur puis tour manager des Fab Four, avait concocté un premier documentaire de 95 minutes peu après la séparation du groupe. Neil laissa le projet dormir pendant 20 ans, puis décida de s’y atteler de nouveau avec le concours de Derek Taylor, ancien attaché de presse du quatuor. Au moment de la parution de l’ambitieux projet, trois des Beatles sont encore de ce monde et les interviews de Lennon abondent. Yoko Ono est contactée, elle va donner accès à plusieurs documents personnels de John. Le travail titanesque de collecte de films, textes, images d’époques (entre 9000 et 10 000 documents) commence alors sous la houlette d’une petite équipe motivée. Cela va durer trois ans.

Le projet comprend la réalisation d’un documentaire (qui passera sur la BBC), de trois disques et d’un livre. Pour les disques, on dégote les premiers enregistrements, et on en fait de nouveaux : Free As A Bird et Real Love, tout les deux sur des maquettes de Lennon, ultime recette trouvée pour faire de nouvelles chansons des Beatles après la mort de John, et on confie le tout à George Martin, producteur légendaire de presque tous leurs disques... Pour le livre, on compile en un splendide volume différentes interviews de Brian Epstein, des Beatles, de Derek Taylor, de Neil Aspinall et de Mal Evans (le roadie) ; on rajoute ensuite des photos, dont nombres sont inédites...

L’avantage de la vidéo, c’est qu’elle permet de combiner les bons côtés du livre (à savoir les images, les interviews) et du disque (donc les raretés musicales) tout en nous présentant des documents visuels d’époque. Les cinq DVD sont composés des documentaires pour la BBC (les quatre premiers) et d’un DVD de bonus retraçant la genèse de l’Anthology ainsi que celle des nouvelles chansons (notons ici une jam session des trois compagnons datant de 1994). Le mélange document d’époques / interviews actuelles (Derek Taylor, Neil Aspinal, les ex-Beatles eux-mêmes) est agréablement réussi tant et si bien qu’on entre (et re-entre encore et encore) dans ce coffret en huit parties très aisément.

Si on voit au fil des huit épisodes se mettre puis se démettre ce grand groupe, la série ne se réduit pas à une simple illustration de la vie et mort des Beatles. L’Anthology nous offre une remise dans le contexte des Swingin’ Sixties à travers la présentation, clips, interviews, images à l’appui, de leurs influences, de leurs amis et/ou collègues (on pourra noter ici la juxtaposition des versions décidemment bien différentes de I Wanna Be Your Man par nos Liverpuldiens favoris et leurs amis des Stones), des anecdotes farfelues, ponctuées d’extraits de concerts splendides. Un must. Du début de chanteur de skiffle à la séparation, les DVD retracent tout, les moments heureux comme les passages à vide. L’impressionnant travail de recherche et de collecte de matériaux rares a porté ses fruits.

L’amateur du dimanche, en le consommant à dose modérée (chacun des DVD comporte deux épisodes d’environ 75 minutes) peut passer des moments franchement agréables. Le fan invétéré lui aussi y trouvera son compte. En effet, ce coffret recèle 81 minutes de vidéos inédites, de nombreux morceaux de lives délicats à trouver, des interviews de John d’époque et des autres, d’époque ou actuelle très intéressantes.

Le projet était autant enthousiasmant qu’il était ambitieux : le résultat, surtout en ce qui concerne les DVD, est à la hauteur de nos attentes. Voilà un parfait coffret pour (re)-découvrir les Beatles et la musique de leur temps, qui décidemment, n’arrête pas de nous combler.



Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom