Nouveautés
The Last Trip

The Last Trip

The Spangles

par Alexx le 13 novembre 2007

4,5

paru le 20 mars 2007 (Elp !Records/Mosaic Music Distribution)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

C’est relativement difficile de caser ce groupe. Par ailleurs pourquoi toujours vouloir tout mettre dans de petites cases ? Pour faciliter les comparaisons entre artistes ? Ce genre de choses, c’est bon pour les artistes de variétoches hurleurs et les rebuts… euh… vainqueurs de la star’ac 1 à 113 [1]. Malheureusement les artistes plus ou moins indépendant sont généralement difficilement “classable”. Mais en France, il faut une étiquette partout, c’est plus facile pour ranger les affaires. Et surtout, que nos artistes font en général de la variété et que ceux qui tentent de percer dans le rock sont tout de suite cataloguer comme les Noir Désir du pauvre.

Les Nancéens pourraient beaucoup apporter à d’autres artistes français, mais déjà que les anglais n’y peuvent rien… Restons donc avec les Spangles, ils le méritent et nos oreilles aussi. Bercés avec les Supergrass, King Crimson, Queens of the Stone Age (entres autres), ils ont composés leur second album The Last Trip comme un énorme trip [2] mais qui ne sera pas le dernier. Pourtant, le berceaux (bien qu’alléchant) n’est pas si évident à retrouver dans leur diverses mélopées. On aurait plutôt tendance à lorgner du côté de dEUS tant du côté des compos que de la durée (In Double-Quick Time).

Malin et sans concession, des titres comme Blue Ice Cream relance parfaitement bien les oreilles en mal de sonorités alléchantes et bien montées. Sortant du code classique refrain-couplet-refrain-couplet etc, le quatuor jouent aussi avec les rythmes et les orchestres en fond pour mieux nous dire qu’ils sont ambitieux et qu’ils maîtrisent leurs sujets. On en attend pas moins parce que faire un album avec deux bras cassés et six doigts de pieds, on arrive pas à grand choses [3].

En évoquant l’orchestration, il faut saluer la production offerte par Elp !records. De véritables violons et consorts, un bon mixage et une bonne communication, rien de tel pour un jeune groupe en mal de réussite. Pourtant ce n’est pas leur cas, une centaine de concert dans les pattes et une participation au festival du Printemps de Bourges 2005 leur ont permis de bien s’échauffer pour créer The Last Trip. Une bonne préparation qui leur permet de s’aventurer dans des compositions plus longue et surtout très loin du format radio (In Double-Quick Time et Time-Out In Wartime). N’ayant pas peur des changement de rythmes voire même de style au sein d’une même chansons passant d’une fausse balade à un rock crade pour retomber dans la douceur avec une maîtrise appréciable. Dans tout ce fracas de son, certain sont plus relaxant avec In Your Eyes qui est une invitation à bouger son arrière train avec entrain. Bluffant !

Tout ceci pour tenter de dire que ces Spangles jouent facilement dans une cours où bien d’autres se sont fait casser la gueule. On espère sincèrement les voir aller plus loin pour faire la nique à des groupes sans saveur catalogués. Rien que pour la route, Shaky Day Trip est assez représentatif pour vous convaincre, alors n’hésitez pas…



[1] Ça marche aussi pour les perdants et les autres émissions de ce type. Tout en espérant que le chiffre annoncé soit faux.

[2] Je sais c’est nul.

[3] Dans ce genre de cas, on se plante devant un ordi et fait de la techno.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting :
 
01 – Shaky Day Trip (3’59”)
02 - Bunker Of Love (5’39”)
03 – Drive Me Up The Wall ! (3’40”)
04 - Blue Ice Cream (4’45”)
05 – In Double-Quick Time (8’44”)
06 - In Your Eyes (2’56”)
07 – Time-Out in Wartime (6’25”)
08 – The Last Trip (3’48”)
09 – The Magic Book (4’57”)
 
Durée totale : 44’53”