Sur nos étagères
Third/Sister Lovers

Third/Sister Lovers

Big Star

par Oh ! Deborah le 19 mars 2010

4

paru en 1978 (Stax Records) ; réédité en 1992 (Rykodisc Records).

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Big Star, malgré la référence aux supermarchés américains (!), est un nom lumineux dont on connait la valeur mais qui n’a guère brillé sur les platines, faute de chance et de distribution. Pourtant, le groupe, habité par Chris Bell et Alex Chilton en 1971, est un culte pour de nombreux artistes parce qu’il propose autant de ballades tristes que de power pop, et honore autant le rock’n’roll que le glam-rock exalté. Malgré le départ de Chris Bell après le premier album, le groupe poursuivra avec Radio City puis Third, dont la pop et la pluralité des sentiments influenceront des décennies anglaises ou américaines, allant de R.E.M à Wilco, en passant par les Teenage Fanclub.

Mal vu par les critiques, Chilton persiste et signe douze morceaux presque tous admirables, le batteur Jody Stephens composant l’élégante ballade For You. Abandonnés par le reste du groupe, Chilton et Stephens font appel à l’excellent producteur Jim Dickinson et une peuplade de musiciens à Memphis pour enregistrer l’inachevé et dernier album de Big Star en 1975. L’ex-membre, Chris Bell, meurt dans un accident de voiture en 1978 tandis que Third est publié cette même année sur le label de Chilton, car jugé pas assez commercial trois ans plus tôt. Mais l’album propose des sessions incomplètes. C’est seulement en 1992 qu’une réédition nous est proposée, afin de mettre la lumière sur cet enregistrement baignant dans les prises de drogues diverses et les commotions affectives de Chilton. D’où l’intérêt de cette réédition rebaptisée Sister Lovers, avec cinq titres supplémentaires datant de ce même enregistrement, dont trois reprises [1] même s’il faut l’avouer, pas toujours plus intéressantes que les compositions originales ainsi que les autres morceaux de l’album.

Outre des caractéristiques propres à son époque, Third présente une production nouvelle tout en entretenant l’essence pop inhérente à ces américains adorateurs des Kinks, Who et T.Rex. Indéniablement, le chant ornant la sublime et déclinante Holocaust est le modèle suprême de Thom Yorke et la modernité immaculée de Kangaroo à pour seul écho The Bends (de Radiohead, donc). Kizza Me ouvre les portes d’un bal débauché, sorte de cabaret-glam qui conviendrait à une comédie musicale, chanson instantanément réjouissante malgré la voix éplorée. Parce que le chanteur est mal maquillé, démasqué par son timbre à fleur de peau, parfois plaintif, et par ses chansons d’une fragilité insolente. Passant des rires aux larmes, Third est déroutant par son manque d’homogénéité, ses faiblesses et son aspect précisément schizoïde. Enchaîner l’optimiste et champêtre Jesus Christ après la magie esseulée d’un slow fugitif appelé Big Black Car (le sommet de l’album) n’est pas forcément judicieux. Chilton installe la confusion mais, parait-il, n’aurait pu choisir l’ordre du tracklisting. Ça ne fait rien, car il donne tout et chante même Femme Fatale [2] comme s’il l’avait inventée.

Chœurs haltants, piano volant au gré des humeurs, cordes évanescentes, voix frêle, ballades fantomatiques ou rock’n’roll traditionnel et genres mêlés, Third présente la vie de Chilton qui sait sans doute que cet album est le dernier. Et si Radio City est l’unique album plébiscité, c’est oublié que Third témoigne de la période la plus baroque, innovatrice et vulnérable du chanteur aux multiples facettes créatrices.



[1] Nature Boys de Eden Ahbez, Till The End Of The Day des Kinks et Whole Lotta Shakin’ Goin’ On de David Curly Williams, moulte fois reprise

[2] avec Steve Cropper à la guitare

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting :
 
1- Kizza Me (2:44)
2- Thank You Friends (3:05)
3- Big Black Car (3:35)
4- Jesus Christ (2:37)
5- Femme Fatale (3:28)
6- O, Dana (2:34)
7- Holocaust (3:47)
8- Kangaroo (3:46)
9- Stroke It Noel (2:04)
10- For You (2:41)
11- You Can’t Have Me (3:11)
12- Nightime (2:53)
13- Blue Moon (2:06)
14- Take Care (2:46)
 
Bonus :
 
15- Nature Boy (2:30)
16- Till The End Of The Day (2:13)
17- Dream Lover (3:31)
18- Downs (1:43)
19- Whole Lotta Shakin’ Goin’ On (3:20)
 
Durée totale : 52:34